Mots-clefs

, ,

Mes soeurs souhaitaient un post sur elles mais j’ai préféré tourner ça en déclaration d’amour.

Mes soeurs sont arrivées dans ma vie à l’âge où les petites filles jouent encore à la poupée, chose que j’ai très vite ranger dans ma malle à jouets, car à quoi bon quand à la maison vous en avez des vraies de poupées ? Mes soeurs m’ont fait devenir très vite une jeune fille responsable, j’ai tout de suite senti qu’il était de mon devoir de les chérir, protéger mais aussi ‘éduquer’, on m’appelait  ‘petite maman’.
Je suis partie de la maison alors qu’elles n’étaient encore que des ‘bébés’, et aujourd’hui je suis encore plus loin, des milliers de kilomètres nous séparent. Les revoir est un pur bonheur, intense mais déchirant à la fois, déchirant de voir tout ce que j’ai manqué et tout ce que je manque d’elles, à chaque fois que je les retrouve elles sont toujours plus belles, toujours plus ‘petites femmes’. Je sais aussi que je peux être dure envers elles mais en quelque sorte je me protège comme ça, ma souffrance est la distance.
J’aurais aimé que moins d’années nous séparent et ‘vivre’ un peu plus mes soeurs comme je l’ai fait avec mon frère, car oui, je n’oublie pas mon petit frère, ce petit garçon à la coupe au bol devenu beau et fort, à qui je piquais les action men pour donner des maris à mes Barbies.

La distance n’empêche pas l’amour, il le renforce.

Vi amo tanto. Votre grande soeur.

Italiano

© Marie-Laure Micale
© Davide Galli
Publicités